Vol 't' Air

Vol 't' Air

Parapente, compétition, cross, fun .... par Thibaut Lavolé

Publié le par Thibaut
Publié dans : #parapente, #plaine, #icepeak 6, #Icepeak6, #cross, #triangle, #erreur, #st omer

(Cliquez ici pour avoir la trace de Denis et la mienne en animation si vous voulez suivre en direct! C'est extra ce petit site!Ma trace c'est celle qui décolle en premier, en bleu, et il faut attendre 15 secondes pour que ça démarre, petit bug!)

Tout commence mercredi, quand RASP nous annonce un modèle d'un optimisme extrême pour le lendemain!

Deux trois coups de fils plus tard, l'alerte météo a marché, les crosseurs seront au Rendez-vous!

Jeudi matin, j'ai partiel de 8h15 à 10h15, je ne prends pas le temps de le finir, et à 10h Léo et moi sommes sur la route pour St Omer!

On rattrape Denis en chemin, et arrivés sur le déco, on constate qu'il va y avoir du gun en l'air! Les crosseurs de l'Eure sont venus aussi.

Comme prévu, pas de vent! On l'attend une bonne heure, puis Léo et moi nous décidons à nous mettre en l'air! Je trouve rapidement un bon pétard qui me monte à 550, puis le perd, je rejoins Léo dans un autre thermique, qui me remonte à 650 et le perd à nouveau! Il est encore tôt et cela ne va pas être simple... Puis on se fait bien appuyer! J'arrive à reposer au déco in extremis, presque vent de cul, pendant que Léo se fait enterrer jusqu'à l'attéro, après une longue lutte contre la gravité!

Personne d'autre n'a décollé! Dommage, à plusieurs on avait une chance... Et personne n'est motivé pour y retourner! Comme la récup descend chercher Léo, je me décide pour la deuxième fois de la journée à faire le fusible! JE commence par descendre sous le déco avant de trouver une petite bulle! Je n'ai jamais autant mis mon aile sur la tranche pour tourner face au relief à st Omer, mais aujourd'hui c'est la condition sinequanone pour ne pas poser dès le décollage! Cette petit bulle se transforme dès le deuxième tour sur la tranche en un bon thermique! Et je sors, en râlant après les autres qui ne veulent pas décoller! Alors que 8 ou 10 pilotes sont en train de sécher sur le déco, j'arrive au nuage! Et aucun d'eux n'a encore décollé! Un pilote décolle quand je lance ma transition, mais il finira au tas, il faut donc que je parte seul! Mais sans vent, où partir?

Ma première transition me laisse bien bas, je pensais me poser, dans la ferme de mes grands-parents, mais un rapide coup d'oeil en arrière me montre l'étendue des dégâts, je suis en train de me battre pour ne pas poser alors que tous les autres viennent enfin de décoller et qu'une bonne grappe s'extrait de st Omer!

La grappe qui s'extrait de st omer pendant mon point bas! (© Denis Chouraqui)

La grappe qui s'extrait de st omer pendant mon point bas! (© Denis Chouraqui)

S'en est trop, je me sors les doigts, trouve le thermique salvateur au dessus de la ferme, et rejoins rapidement le groupe de tête de la nouvelle grappe! Nous sommes 5, mais 2 des pilotes font demi-tour! Allons-y à 3 alors! Après quelques minutes ensemble, je décide de tenter une option sous un gros cum, au-dessus d'une grosse ville seule au soleil!

L'option me paraît plus que logique, mais encore une fois, personne ne me suit! Tant pis, cette option est payante, et j'ai maintenant un bon thermique d'avance! Alors que tout va pour le mieux, dans un ciel bien allumé, bien que ce soit difficile d'avancer à cause du peu de dérive, il ne me faut que quelques secondes pour manquer la bonne décision et mourrir à petit feu derrière!

Nous arrivons à ce moment dans un grand trou de bleu, avec une grosse forêt à traverser! En tête, je me lance logiquement à l'assaut de ce trou de bleu, car les thermiques commencent à être pourris, et il faut avancer! Je zérote un peu en traversant, mais en me retournant, je vois que Denis à pris la décision de faire demi-tour!

Il est trop tard pour moi, au milieu de ce trou de bleu, un demi-tour me serait fatal! Sophie, plus bas et en retrait semble continuer dans ma direction! Bien engagé au-dessus de la forêt et dans le bleu, je n'ose faire demi-tour, mais devant tous les cums s'effondrent, le trou de bleu avance avec moi! Sophie se bat pour remonter au-dessus de la forêt pendant que je me laisse descendre... Je retrouve un thermique, mais ce ne sera pas suffisant, je suis posé!

Mais l'histroire ne s'arrête pas là, Sophie qui a mis du temps à ressortir passe la forêt et se retrouve sous des cums! Le ciel est rallumé! Je l'entends annoncer le kilomètres 65 à la radio, pendant que je fais du stop pour rentrer, la queue entre les pattes!

Léo me récupère à mi-chemin et on repart pour Caen! Mais sur la route, il y a St Omer, et quand on passe Surprise! Une aile en l'air! Mais en regardant bien, je commence à douter! Mais oui!! C'est Denis qui a réussi à rentrer!!! Je suis fou dans la voiture, je regrette tellement mon choix.... Félicitations à Denis, qui vient de boucler un triangle de 80 bornes en plaine!! (Et sous mon nez!)

Comme toutes les bonnes histoires parapentesques, celle-ci se finit au déco, une bière à la main (merci Edouard ;) )pour fêter ce vol, magnifique, de Denis!

L'arrivée au goal de Denis, retour au bercail! (©Denis Chouraqui)

L'arrivée au goal de Denis, retour au bercail! (©Denis Chouraqui)

J'ai encore appris beaucoup de choses sur ce vol, 2 extractions seul, dans des thermiques qu'il fallait serrer, l'aile intérieure régulièrement dans le négatif sous peine de sortir illico!

J'ai ensuite avancé seul, prenant mes décisions moi-même, et même si elles n'ont pas toujours été bonnes, elles venaient de moi! Je ne referai pas les erreurs faites pendant ce vol, et à force d'en faire, je finirais peut-être par y arriver!

«Toute personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover»

– Albert Einstein

"L'expérience, c'est le nom que chacun devrait donner à ses erreurs!"

Voir les commentaires

Publié le par Thibaut
Publié dans : #st hil, #parapente, #compétition, #st hilaire, #icepeak 6, #élite

Ce w-e, c'était la première compèt de ma saison! Petit retour, sans images malheureusement!

Nous avons choisi de partir le jeudi pour faire un vol d'entraînement le vendredi, n'ayant jamais crossé à St Hil, ce n'est pas du luxe!

Arrivée sur place à 6h du mat, on dort un peu dans la voiture et rendez-vous au déco à 10h avec Honorin! Pendant qu'il boucle un joli vol de 190km, nous nous contenterons de faire de la crête à mouette, bien fatigués du voyage!

Première Manche:

Je décolle tard, et le paye très cher! L'essentiel des pilotes qui ont décollé tôt attendent le start en altitude pendant que le reste gratte au relief, coincés! Tout est à l'ombre sous le voile, et il faut se battre pour ne pas aller au tas! Je ne parviens à passer le start que 45 minutes après son ouverture, mais plus motivé que jamais je continue, en retard et isolé. Seul avec un autre pilote qui a passé le start peu avant moi, je me lance enfin dans la manche! Malheureusement je dois me dépêcher car l'heure tourne et les premiers ont beaucoup d'avance, je néglige donc un peu les thermiques et avance sur la crête. Cela marche bien, j'ai repris pas mal de mon retard sur les attaquants que je vois au loin, alors je continue d'attaquer, mais quand le voile arrive de nouveau, je suis strop bas pour remonter et je finis mon vol en me laissant glisser dans la vallée! Je finis 53 ème, en ayant volé quasi toute la manche seul, j'ai réussi à pas mal remonter, je susi frustré, mais j'ai sauvé les pots cassés! 35km, l'essentiel des pilotes n'ayant pas dépassé 40km, je ne suis pas si loin!

Deuxième manche:

(Petite animation de la manche, via un site bien sympa avec un super rendu: http://www.doarama.com/view/4372)

C'est complètement bâché, il y a un voile de stratus et un d'altocums au dessus de la vallée, la journée paraît mal engagée, le brieffing n'annonce rien de bon, alors je me laisse tenter par la proposition d'Honorin! C'est parti pour un bi accro!

Quelques inversions et hélicos plus tard, nous sommes posés à Lumbin, en attendant le funiculaire! C'est le moment que choisit ce maudit voile pour s'en aller! Nous sommes à mi-pente dans le funi quand la fenêtre ouvre, les premiers nous passent dessus sans prêter attention au funi qui n'en finit pas de monter au déco!

Après un sprint jusqu'au déco, la manche rentrée dans le GPS je finis enfin par décoller! Heureusement que c'est un temps mini! Il va encore falloir voler seul...

Je rattrape Léo juste après le start, et nous ferons tout le vol ensemble! Il ne fallait presque aps s'arrêter, du cheminement d'un bout à l'autre, premier barreau les pieds dans les arbres! Pas trop un truc de plaineux ça, mais nous nous accrochons tous les deux, suivis par un wagon de pilotes que nous remontons au fur et à mesure. Chacun son tour de mener la danse.
1h07 plus tard, je boucle la manche! pas un mauvais temps, mais je prends cher niveau leadings, car j'ai décollé bien trop tard, et je n'ai même pas pu profiter des fusibles devant, ils étaient bien trop loin! 33 ème sur la manche, je finis 47 au général!

Il y a encore beaucoup de travail, mais je ne suis pas mécontent de ma compète, j'ai réussi à sauver mes manches malgré des départs bien ratés, il faut que je travaille l'attente du start et que je gère mieux le moment de décollage!

J'ai appris beaucoup de choses, espérons que cela sera bénéfique pour le reste de la saison!

Voir les commentaires

Publié le par Thibaut

Bon, je prends enfin le temps de faire un bref retour sur ma saison 2013!

D'abord cette saison a été particulièrement pourrie niveau météo, ce qui fait qu'au final je n'ai participé qu'à 4 compétitions, dont une a été annulée à cause d'un accident...

Parmi les 3 compétitions restantes, deux étaient des compétitions régionales (Millau Natural Games et Sud Aisne) et pour les deux, le même schéma se répète...

Une première manche un peu mitigée, pour Millau on est un petit groupe de plaineux devant, seuls en tête, avec une avance confortable, mais un mauvais cheminement dans la plaine nous fait bien mal, je boucle 14 ème avec pas mal de retard... Pour sud Aisne, une sortie bien tardive au treuil me laisse sur un mauvais cycle vers 17h, à mi-parcours...

Dans les deux cas, une chute au classement, suivi d'un: "Bon, ben demain rien à perdre, donc j'arrache tout et je prends des risques!", et dans les deux cas ça a marché puisque je gagne la manche suivante.

En revanche, encore le même schéma au championnat de france jeunes, la première manche je suis l'option du groupe de tête, mais les trouve trop couillus pour moi sur un passage au radada, je fais demi tour, mais le groupe des poursuivants est trop loin, et je tanque avant d'avoir pu rattraper qui que ce soit...

2ème manche ou je remonte un peu, mais des erreus en vol et une rentrée au goal tardive me laissent loin au classement, et une 3 ème manche ou la brise de vallée soutenue vient me miner le moral, jusqu'à ce que je finisse par tenter une option suicide! Ajoutez à cela une balise pas claquée par le GPS qui me fait encore perdre quelques places au général... Bref, j'ai bien merdé sur cette compèt! des conditions stables, un rythme élevé pour le groupe de tête, je n'ai pas eu confiance en mes options, je me retrouve toujours seul, et je n'ai pas su m'adapter aux conditions.. Y'a du boulot!!!

En ce qui concerne la CFD, c'est encore une saison mitigée, puisque d'un côté je bats mon record perso en plaine (162km, un vol extra, partagé, et glacial... Récit sur ce blog) mais d'un autre côté j'ai un vol de 35km/50pts qui compte dans mon classement...Cela fait peur!!

Je suis passé à côté de certaines journées, d'autres n'ont pas pu être exploitées à cause du peu de vent et de l'impossibilité de décoller en altitude en plaine... Bref, j'ai progressé en cross, mais très peu à cause du peu de temps de vol en thermiques... Dommage!

En résumé, une bonne saison bien gâchée par la météo pourrie, mais qui se révèle de bonne augure pour la suite, avec des résultats encourageants, en cross comme en compétition.

Espérons que la météo soit plus clémente cette saison!! En tout cas je pars avec une nouvelle sellette et un nouveau GPS, en espérant que ça aide un peu ;)

Voir les commentaires

Publié le par Thibaut

Hello!
Désolé pour le blog un peu à l'abandon, pas eu le temps ou le courage de poster ces derniers temps...

Il faudrait que je prenne le temps de faire un point sur la saison dernière, compètes, cfd etc... mais j'ai les partiels qui arrivent, alors c'est pas pour tout de suite...

Dans l'immédiat, et depuis quelques semaines, j'essaie de relancer la dynamique treuil du club. Cela semble plutôt bien marcher, 5 élèves treuilleurs sont, depuis cet après-midi, pré-formés, une première étape importante, qui montre que la dynamique semble bien mettre en place! Alors continuons tant que possible! :)

Une journée cool!

Une journée cool!

J'ai pas mal profité de la journée, car certains ont des ailes accro et freestyle au club, et que j'ai pu me faire plaisir avec, autant au sol qu'en l'air, voir pendant les transitions entre les deux! Plutôt sympa, j'veux les mêmes! ^^

Formation treuil
Formation treuil
Formation treuil
Formation treuil
Formation treuil

Mais revenons au treuil! Depuis aujourd'hui nous sommes pré-formés, ce qui signifie que nous pouvons désormais treuiller sans formateur, sous l'oeil attentif d'un tuteur! il ne reste plus qu'à treuiller pour prendre de la bouteille et progresser! :)

Formation treuilFormation treuil

J'espère pouvoir treuiller pas mal cet hiver et être fin prêt pour les premiers thermiques de la saison, ça va crosser dur au treuil cet été :)

Merci à tous ceux qui aident la dynamique à se (re)mettre en place, et à tous ceux qui participent à la formation! On attend désormais des cobayes pour s'entraîner ;)

à bientôt

Thibaut

Voir les commentaires

Publié le par Thibaut
Publié dans : #compétition, #icepeak 6, #sud aisne, #treuil, #parapente

Pendant que tout le monde fait la mer à partir de St Omer, nous on est en compèt --' C'est toujours comme ça, on se barre quand ça vole un max!!
Bref, nous voilà à la compèt de Sud-Aisne, une compèt au treuil, et sous les TMA de Paris, avec une tolérance zéro et un plaf à 1060 max autorisé, autant dire qu'il y en a eu un paquets de disqualifiés!

Un ciel pas du tout restreint

Un ciel pas du tout restreint

Première manche:

62km dans la dérive, vu le ciel ça devrait le faire sans problème, oui mais voilà, on est au treuil...

Après deux extractions ratées dont une où j'aurai du partir, je m'extrais finalement à 16h30, dans un thermique bien étrange, et après m'être battu poulie poulie aux B3 pour ne pas emplafonner, je pose à 36km, en 40 minutes de vol, ma plus belle moyenne en cross, dommage que ce foutu point bas me soit fatal...

Je termine 5ème de la manche, et seulement 3 pilotes sont au goal!

Deuxième manche:

La même manche que la veille, avec les mêmes interdictions!!

Le tirage au sort m'attribue la première treuillée, je suis remonté à bloc, mais ça me fait chier de tester la masse d'air...

Un beau ciel se met en place, je suis treuillé à midi, et je sors sans difficultés, dans un petit 0,5m/s, puis b3 pour ne pas emplafonner, je traverse un champ de cum poulie poulie, vent de cul, ça dépote! B1 et B2 claquées, je me retrouve sous un voile, changement de rythme, et me voilà au radada là où j'ai posé la veille! Plus motivé que jamais, je ressors de ce point bas, et remonte au plaf, à 1750, une fois sorti de la TMA. S'en suit un grand glide en crabe pour boucler, en 1h33, et gagner la manche. Comme la veille, seuls 3 pilotes au goal.

Je finis 3ème au général, pour une compèt vraiment pas facile et aléatoire, comme toujours au treuil, mais ça donne le moral avant le championnat de france jeunes! :)

Voir les commentaires

Publié le par Thibaut
Publié dans : #bord de mer, #vent fort, #GTO, #string

Mercredi, après s'être bien fait tordres au déco de st Omer pour une heure de vol dans du vent fort et des thermiques puissants mais où toute tentative de cross aurait inévitablement fini dans la TMA, nous nous rabattons sur le bord de mer.

Déco à Champeaux à 19h, dans des conditions parfaites, toutes calmes. Voler en face du mont saint michel, en string, et piloter sans les mains tellement c'est du velour, moi je dis c'est ça la vie!!


L'équipe de ligue en mode posé de précision à Champeaux, ça envoie le pâté!!

Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent
Le bord de mer pour échapper au vent

Et Jeudi, en route pour la pointe du grouin à 11h, ça décoiffe, j'arrive à décoller et sauver un créneau de 20 minutes, avant de me poser en marche arrière accéléré....
Le vent se met à souffler à 55km/h pour le reste de la matinée, et ne baisse qu'à 17! C'est le moment d'aller à la Dune. Presque la même que celle du Pyla, mais à côté de Champeaux! Encore une petite session de sauvée, pieds nus dans le sable, mais le vent tombe d'un coup et fait demi-tour, alors en route pour Granville, où nous sauverons un autre créneau de 20 minutes, en string, les pieds sur les toits et dans les cheminées tellement il fallait gratter, 15km/h et ça vole, vraiment un rendement de fou sur ce site.

Et maintenant en route pour Sud Aisne!!

Voir les commentaires

Publié le par Thibaut
Publié dans : #cross, #plaine, #record, #100km, #IP6, #parapente

Vendredi soir, Léo me motive pour le samedi, la journée s'annonce fumante, moi j'y crois moyen, mais rendez-vous est pris pour décoller tôt!!

Samedi matin les cums défilent déja bien vite à 10h, on se retrouve sur le déco un peu avant 11h. Ca commence bien, j'ai oublié mon vario/GPS, je n'ai aucun instrument! Bruno me prête un vario solaire, et Sophie un GPS qui ne fera rien d'autre que d'enregistrer ma trace, je n'ai même pas mon altitude....

Alors que certains se font démolir au déco (hein Léo!!), je profite d'une accalmie pour décoller très gentiment, vraiment cool cette IP6 ;)

Des décos mouvementés

Après avoir bien zoné, parfois scotché, le thermique de sortie nous monte rapidement au plaf! C'est de la folie, 15 ailes en même temps au nuage, en plaine, c'était magique...

On attend que tout le monde arrive au plaf, pour une fois que l'on est tant, on compte bien continuer ensemble!! Les Icepeak en tête attaquent, et tout le groupe avance, même une mentor suit. Enfin, elle nous rattrape quand on se bat pour ne pas tanquer, un point bas qui coûtera cher à plusieurs pilotes, au km 50. Les plus audacieux qui suivaient à distance nous passent au dessus, sentant la zone pourrie, et la grappe se morcelle petit à petit...

Léo profite aussi des transitions pour faire des photos ;)
Léo profite aussi des transitions pour faire des photos ;)
Léo profite aussi des transitions pour faire des photos ;)

Léo profite aussi des transitions pour faire des photos ;)

Après ce point bas, nous sommes 4 à nous regrouper, Sophie, Roland, Léo et moi. le ciel n'est pas extra, un voile bien présent met tout à l'ombre.

Mais les cums pompent bien, et Léo et moi trouvons même une rue, sous laquelle on sera poulie poulie pour ne pas rentrer dans la TMA! Et oui, je suis sans GPS ou presque, je n'ai donc pas les espaces aériens, mais je comprends à l'altitude de Léo que l'on est proche de la TMA... D'ailleurs, on crabe à fond plein sud pour ne pas l'emplafonner!

la plaine était en feu ce w-e!!
la plaine était en feu ce w-e!!
la plaine était en feu ce w-e!!

Alors qu'on se bat pour ne pas monter, on voit Roland qui zone, bien bas, qui descend, et qui tanque... Mais la branche bien crabée nous fait mal, et nous voilà bien bas tous les deux, on regarde Sophie passer... On pose sur place, après une approche au premier barreau pour ne pas reculer, à l'entrée d'un patelin pour pouvoir fêter ce joli vol au troquet du coin ;)

On pose sous un ciel encore très actif, bloqué par la TMA
On pose sous un ciel encore très actif, bloqué par la TMA

On pose sous un ciel encore très actif, bloqué par la TMA

Le seul regret sur ce vol est de ne pas avoir eu mon GPS, j'aurai réagi plus tôt pour les TMA, le vol aurait pu être plus long...
Mais quel bonheur de faire ce vol avec autant de pilotes sur les 50 premiers km! C'était extra!! Et toujours aussi fan de cette IP6, quel bonheur de flotter lors des points bas, et de glider tant que ça malgré l'accélo (un peu trop même quand on veut éviter les TMA...)!

Les vidéos de Léo, moi je n'avais pas ma caméra...

On remet ça très vite, cela montre que la plaine peut parler très fort, reste qu'à gérer les TMA , c'était une journée à record...

Voir les commentaires

Publié le par Thibaut
Publié dans : #IP6, #Icepeak6, #record, #plaine, #parapente, #vol libre

(La trace du vol pour suivre le récit: trace )

Hier (28/04), la journée s'annonce bonne, on a donc rendez-vous à 11h sur le déco! À 11H, je n'en suis pas loin quand j'aperçois des voiles qui enroulent! Le temps que je me prépare, les Bretons arrivés plus tôt sont déja partis en cross... Ça commence mal, on est déja en retard. On décolle dans la foulée, avec Léo, Laurent et Adrien qui nous rejoint en l'air. On passe un bon moment à batailler devant le déco, j'ai même failli finir au tas!

Léo et Laurent ne se remettent pas d'un point bas, et alors qu'ils posent en bas, Adrien et moi trouvons le thermique de sortie! Un plaf à 1200 nous attend, et les gros cums bien jouflus dans la dérive sont vite avalés! Le problème, c'est que de la dérive on n'en a pas!

Y'a pas de vent, ça va être long si on veut faire des bornes! Jusqu'au kilomètre 35, à Domfront, tout va bien, pas de difficulté, on enchaîne les nuages! Il suffit de viser celui d'après, et de monter dans le thermique, puis de recommencer. Entre temps le plaf est bien monté, on a un bon 1700! Carrément pas mal :)

Après, il faut changer de cap, car on ne veut pas finir dans la TMA de Rennes, qui nous empêcherait de profiter du joli plaf du jour! Cap plein Sud! Les transitions sont plus longues, les arrivées au nuage d'après plus bas, mais les thermiques toujours aussi généreux.

À Mayenne on perd un peu de temps dans un gros trou de bleu, et on descend jusqu'à 800. S'en suit une longue remontée jusqu'à 1900! Quel plaf!! On zone un peu autour de Laval, où l'on croise pas mal de planeurs, c'est allumé de partout, mais ça n'avance pas!

On passe le kilomètre 100 au plaf, à un peu moins de 2000! On se méfie même du sur-développement! À ce moment, je pense que ça va être facile de battre mon précédent record, de 126km, mais on fait un bon point bas (à 350, c'est le point bas le plus haut que j'ai fait en vol, d'habitude c'est plutôt 100/150 ;) )au km 123! Je désespère d'échouer si près du but! Mais heureusement, la zone industrielle de Chateau-Gontier est porteuse, et je ressors rapidement. Je me retrouve à 1700, et j'attends Adrien qui galère un peu à passer 1100m, dans un thermique plus faible. 10 minutes après, nous revoilà tous les deux presque au plaf, en route pour un record, puisque la dérive de ce thermique nous a fait passer les 130km!

Mais cela s'annonce dur d'aller plus loin, il est 17h30, et tout passe à l'ombre! Pendant la transition plume dans plume, Adrien me dit: "On vise à l'Est de la Mayenne (la rivière), ce sera plus facile pour la récup". Et on a bien fait, on retombe sur un thermique, plus faible que les précédents, mais qui nous monte relativement bien, jusqu'à 1500. Je me lance dans un glide final pendant qu'Adrien gratte quelques mètres.

Coup de chance, alors que tout est à l'ombre, et que tout semble perdu, un thermique se glisse juste dans l'axe de mon glide, et me monte jusqu'à 2050, le plus beau plaf du jour!

Pour finir, un long glide de 15 bornes, détente et appréciation, pour conclure ce vol en beauté, une seule déception, la Loire n'était vraiment plus très loin, c'est dommage d'aller jusque là sans la survoler... Une prochaine fois ;)

La joie se lit dans nos regards à tous les deux, en posant dans le même champ, près pour une récup qui s'annonce longue, avec un record chacun à la clé, de distance pour moi, et de distance en plaine pour Adrien!

La saison ne fait que commencer, mais elle commence bien, j'espère qu'elle va continuer comme ça :)

Par contre, je crois bien que je n'ai jamais eu aussi froid en vol, j'étais franchement congelé, et on passait nos transitions à agiter les bras, pour faire revenir le sang dans les mains...

Merci à Adrien, c'était un plaisir de partager ce vol, et merci à Sup'air, au top cette Skypper! :)

Photos d'Adrien Valognes
Photos d'Adrien Valognes
Photos d'Adrien Valognes

Photos d'Adrien Valognes

Voir les commentaires

Publié le par Thibaut
Journée Handi-bi

Hier, le vent trop fort chez nous me pousse à bouger un peu, et je pars pour Quittebeuf, car il y a une journée handi-bi là-bas!

Malheureusement je ne suis pas qualifié Handicare, je ne peux donc pas emmener de personnes handicapées moteur en vol... Mais j'ai quand même le plaisir de faire découvrir le parapente aux encadrants, et d'apprendre aux plus téméraires les rudiments du gonflage.

Quel bonheur de partager ces moments avec ce public, le plaisir de partager une passion, pour des images qui resteront gravées dans la tête du pilote autant que dans celle du passager...

Le reportage est ici

Là-haut, j'étais libre, et j'étais comme tout le monde....

Une des passagères

Voir les commentaires

Publié le par Thibaut
Publié dans : #parapente, #paragliding

Encore une journée de folie! Je n'y croyais plus trop quand Seb m'appelle ce midi, toutes les balises annoncent faible...
Seb est à Tracy, ça vole, c'est même presque trop fort! Donc ça doit voler à Luc! :)

Une fois sur place, c'est parfait, un peu travers, mais ce sera niquel pour tester cette GTO comme il faut!
1h de wagga plus tard, le vent s'axe petit à petit, et il se renforce, je commence à jouer du barreau pour m'écarter du relief qui devient franchement porteur, il y a un bon rendement.

Je me décide à partir vers la digue de Lion en vol, bonne idée, arrivé sur place, même pas eu besoin de mettre pied à terre pour raccrocher, et ça monte des briques! J'avance dans le long de la côte, au bord de la ville, toujours plus proche des maisons et ça monte toujours plus! Je m'arrête sur un gros immeuble car la transition suivante semble longue, et si je vache la voiture est loin... ^^

J'arrive tout de même à prendre 50m!! Le seul vrai relief est une digue qui fait 5m de haut... Rendement de dingue!!
Allez, zou, une cinquantaine de wings plus tard, je prends le chemin inverse, et toujours pas besoin de poser pour rentrer, c'est magique

Je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin, je continue vers Langrune, le passage du casino de Luc est délicat, à quelques cm/sol, mais ça le fait, je raccroche le rempart de Langrune sans peine!
Le retour est une formalité, le vent est de plus en plus fort! Je pose en marche arrière, et continue de waggater sur la plage.

Une grosse session, avec un joli vol inédit, les 3 spots sont connus, mais les 3 en un vol, c'est du jamais vu! :) Malheureusement ce vol ne fait "que" 9km, donc pas déclarable, mais le défi est lancé, à Régis, Seb et Edouard de le relever ;)

Petite vidéo, montage à l'arrache, et erreur dans les crédits pour la première musique qui est: If it kills me! ;)

Voir les commentaires

1 2 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog