Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vol 't' Air

Parapente, compétition, cross, fun .... par Thibaut Lavolé

Un mois de juin poulie/poulie!

Je me pose enfin 5 minutes pour prendre le temps de rédiger un petit article sur ce mois de juin!

Depuis le premier juin je suis parti en compétition avec Léo, dans le camion! Nous avons fait: Swiss open, (Polish open), Belgian open, Compèt B Mieussy, Pré-PWC Millau.

On commence par le Swiss, un niveau énorme, des pilotes énervés, des conditions atomiques, le décor est planté pour une belle compétition!

La première manche, dans des conditions de vol pas si mauvaises, le groupe de tête part à Mach 12, je me contente de boucler 40 minutes derrière, à la 22ème place! C'est la découverte de la vitesse à laquelle vole un groupe de tête (niveau coupe du monde!) qui me laisse un peu sur le cul...

Deuxième manche, je fais une option tout seul, ça marche bien, je suis perché, un peu en retrait au moment où un voile met tout à l'ombre, mais je me mélange les pinceaux dans les vallées, me perd un peu, et après un peu de tourisme dans les faces Est en plein milieu de l'après-midi je me pose tout seul, tandis que tous les retardataires me passent dessus... Résultat, 51 ème de la manche!

Troisième manche, je décide de blinder un peu, 97kms de lancés, une sacré belle manche. Les faces Sud du Titlis sont atomiques, +6/7 m/s d'un bout à l'autre, collé au caillou, ça impressionne! J'ai bien pris le rythme, je ne relâche le deuxième barreau que pour enrouler! L'impression de vitesse est grisante, et c'est cool de boucler 100 bornes à 15h! Je finis 18ème à un peu plus de 30km/h de moyenne.

Quatrième manche, ma stratégie de vol est de rester le plus longtemps possible au contact du groupe de tête, je donne tout ce que j'ai dès le départ, je colle au cul de Maurer, j'optimise au mieux les thermiques pour ne pas prendre trop de retard en transition, nos IP6 ne peuvent pas suivre leurs monstres en vitesse pure... J'arrive tout de même à rester au contact pendant la moitié du parcours, puis je les perds avant de traverser la grande vallée d'Engelberg! Je me sors les doigts, ressors de mon point bas, en soaring sur un col, voit Maurer qui est les pieds dans les arbres sous moi, je comprends que le groupe de tête s'est mis bas aussi, alors je pars à fond les ballons avec un semblant de groupe de tête qui s'est reformé, on tente une option qui ne marche pas, et on tanque tous au km 89, à même pas un thermique du goal... Dommage, mais belle manche!

Bilan: "J'ai appris à voler vite, 4 manches pour une progression monstrueuse! J'ai appris à débrieffer un peu avec Arnaud, une bonne expérience!"

Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open
Les photos du Belgian open

Les photos du Belgian open

On enchaîne sur le Polish open, mais comme ils ne veulent pas de nous, nous ne ferons qu'une seule manche en open! Encore une bonne expérience, une compète de niveau plus faible, mais le groupe de tête va toujours très vite!

Ensuite on se prend quelque jours de baignade en attendant le début du Belgian, qui s'annonce compliqué niveau météo!

Et effectivement, la météo ne s'était pas trompée, il n'y aura que deux manches!

La première se joue tactiquement, il faut voler très vite, mais aussi mettre de gros coups de frein à main par moments, car les conditions évoluent très vite! A ce petit jeu je ne me débrouille pas si mal, et à part quelques places de perdues sur une rentrée au goal bien bétonnée, j'avais fait ma plus belle manche en compète de ce niveau! Je finis 6 ème en un peu moins de 2h, pour faire les 47km,pas une grosse moyenne, mais un vol pas si facile!

La deuxième manche je me mets un peu la pression, les conditions son quasi anémiques par endroits, les cycles ne sont pas longs, le temps mini n'arrange rien, c'est encore bien dur de choisir quand attaquer! Bien évidemment, je me décide au mauvais moment, et me retrouve dans un gros point bas, dont je mets un temps fou à ressortir! Je ne prends même pas le temps de refaire le plaf, et je chemin au maximum pour remonter le temps perdu, cela ne marche pas trop mal,mais ne suffira pas à recoller les gagnants! Je boucle 8ème, mais avec presque 20 minutes de retard! Toute la difficulté du temps mini est là...

Bilan:

Une bonne compète, qui manquait un peu de manches, mais qui met en confiance pour la suite. Je finis 5 ème au général, l'entraînement au Swiss open porte ses fruits! Je devrais avoir une lettre pas si mauvaise, et en route pour les coupes du monde!

Nous avons roulé toute la nuit qui a suivi pour venir voler à Mieussy, sur la compétition sport, avec un gros niveau et de nombreux pilotes élites à se tirer la bourre, intéressant!

La première manche se déroule bien, je tente une option tout seul, elle ne passe pas comme je l'aurai voulu, et il faut tout donner pour remonter un peu, mais je m'applique et rejoint quasiment le groupe de tête au point dur de cette manche, la rentrée au goal, dans une vallée avec une brise à décorner les boeufs, si tu lâches l'accélo t'es en marche arrière, le tout la plume dans le caillou, car la brise lèche le relief et que l'appui en dynamique est vraiment pauvre. Une rentrée bien engagée, surtout après si peu de sommeil la nuit précédente, et clairement pas de niveau sport, mais c'est un autre débat!

La deuxième manche est tout autant engagée, avec un passage sous un congestus qui se déleste de son humidité,il faut nettoyer les instruments pour claquer la balise dans un col à 5m/sol, et une rentrée au goal avec une balise a aller chercher 10 bornes plus loin dans la brise! Bref, autant vous dire que l'on ne retrouve que des guns à l'attéro! Et la moitié des pilotes qui y posent (dont moi!) n'ont pas pu claquer la dernière balise, en altitude!

Bilan:

6 ème au général, content de ma compétition, mais carrément choqué du niveau exigé pour cette compétition sport! C'était au moins aussi engagé que sur les open internationaux des semaines précédentes!!

Ensuite nous nous sommes pris 2 jours de repos à Annecy, entre vols de nuit, barbucs à Planfait, baignades et petits cross dans la journée, et nous avons repris la route direction Millau!

Pré-PWC de Millau:

Bon, visiblement, j'étais un peu crevé pour cette compèt!

La première manche, tout se passe bien, quasi au contact du groupe de tête tout du long, jusqu'à ce que nous devions remonter le vent, dans des conditions pas encore bien établies! Cela coûtera cher à tout le groupe de tête, car seul un pilote s'en sortira, après un joli point bas à moins de 100m/sol! La compétition est foirée dès la première manche! Les retardataires nous passent dessus sans difficulté, avec un ciel parfait rempli de beaux cumulus!

La deuxième manche, en plaine, je me lance encore dans une option merdique et comme d'habitude sur les dernières manches, je suis en retard, le couteau entre les dents et au taquet! Je donne tout ce que j'ai pour remonter, et je finis par être bien placé! Mais voilà, même erreur que la veille, je m'enflamme à un thermique du goal, dans un ciel qui vire au bleu, espérant rentrer avant la disparition des thermiques! Et forcément ça ne passe pas, je suis donc tanqué pour la deuxième manche de suite de cette compétition.

Visiblement, je n'ai pas réussi à mettre le frein à main quand il l'aurait fallu, c'est dommage, il y avait encore de belles choses à faire sur cette compétition, mais c'est formateur.

Voilà pour le récit de mois de juin, beaucoup de positif, de l'apprentissage du deuxième barreau au résultat du Belgian, en passant par le nombre d'heures de vol et la connaissance de ma machine! J'en ressors de nombreuses pistes de travail, et surtout enfin une solide expérience de la compétition! J'ai triplé mon nombre de manches cette saison, et ça fait du bien au moral!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Your requirement of that hour contains flipped the necessity of internal helper and maid belonging to the external origins. Most regularly, these helpers are often called maids. On simpler provisions, maids is the internal help that intend an lengthened support to satisfy the loved ones work necessitates. The get the job done done as a result of these service personnel are reverted along with a monetary edge to a lot of these maids.
Répondre
M
The decision of any hour has got flipped the requirement of national helper or simply maid within the external suppliers. Most usually, these helpers are also known as maids. During simpler terms and conditions, maids could be described as the national help which provides an longer support to fulfill the family members work expectations. The job done by just these maids are reverted by using a monetary bonus to those maids.
Répondre
S
Infrequent cleaning belonging to the upholstery will aid you in removing that bacteria additionally, the microorganisms belonging to the cover and insure that it is a dependable and healthy location to sit. At the moment, the efficient soap solutions additionally, the hybrid machines available in the market have lengthened the horizon in the users to freshen up their upholstery easily.
Répondre